Archives de catégorie : Gestion du personnel

Entretien professionnel : une obligation pour tous les salariés !

Entretien professionnel obligatoire

Suite à la loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle, l’entretien professionnel doit être obligatoirement mis en place dans les entreprises de plus de 50 salariés. Depuis le 5 mars 2016,  tous les salariés ayant au moins deux ans d’ancienneté et tous les employeurs sont concernés par l’entretien professionnel.

Qu’est-ce que l’entretien professionnel ?

L’entretien professionnel est un temps d’échange entre salarié et employeur pour évoquer  les perspectives d’évolutions professionnelles du salarié en termes de qualifications et d’emploi.

Cet entretien professionnel remplace les différents entretiens existants:

Entretien au retour du congé maternité, entretien au retour du congé parental d’éducation, entretien d’orientation professionnel pour les salariés avant et après un congé de soutien familial, entretien professionnel dans l’année du 45ème anniversaire pour les salariés des entreprises de 50 salariés et plus.

Quels sont les salariés concernés ?

L’entretien professionnel concerne tous les salariés quelle que soit la nature du contrat de travail  (CDI, CDD, contrat de travail temporaire, contrat aidé..), la durée de travail (temps plein ou temps partiel), l’ancienneté.

Les salariés en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation sont concernés.

Quelles différences entre l’entretien professionnel et l’entretien annuel ?

L’entretien annuel vise à évaluer le salarié dans son occupation du poste, tandis que l’entretien professionnel est  plus large car il aborde son évolution au sein de la structure ou dans le cadre d’une mobilité externe ainsi que  les compétences du salarié au-delà des compétences requises pour le poste en question.

Comment s’organise l’entretien professionnel?

Il peut s’organiser en trois temps :

  • Une synthèse des compétences, des actions de formations réalisées et des difficultés rencontrées par le salarié.
  • Une mise en exergue des souhaits de formation du salarié, des perspectives d’évolution de sa qualification et de son emploi.
  • Réflexion sur la construction du parcours professionnel du salarié, le choix des formations…

Quelle est la fréquence des entretiens professionnels ?

Tous les 2 ans : L’employeur doit organiser l’entretien professionnel et identifier les axes de développements en matière de compétences et de formations des salariés.

Tous les 6 ans : L’employeur doit faire un bilan récapitulatif du parcours professionnel au cours duquel il s’assure que le salarié a bien bénéficier de ses entretiens professionnels

Attention, la formalisation du premier entretien professionnel devra être rédigée au plus tard le 5 mars 2016.

La performance sociale en entreprise : comment la mettre en place ?

Performance sociale en entreprise

Réussir ensemble

La performance sociale en entreprise est souvent un concept assez flou, surtout pour les TPE et PME. Pourtant, c’est une réflexion à mener pour pérenniser et consolider l’entreprise.

Une étude a pu démontrer les points clés suivants :

  • La performance économique des entreprises est moins pérenne si la performance sociale est négligée.
  • La performance sociale se situe au carrefour de 3 types de performance : individuelle, collective et organisationnelle.
  • Ce n’est pas la performance du salarié qui contribue à son bien-être mais son bien-être qui le rend performant.

Comment accroître sa performance sociale ?

En utilisant la « TPE attitude » : explications et exemples =>

TRANSPARENCE

Transparence de l’organisation

Pour lutter contre le manque de transparence :
– Partager l’info : une stratégie visible et objectifs globaux clairs pour tous
– Susciter l’envie : des objectifs locaux compréhensibles, des moyens qui mobilisent
– Inspirer confiance : offrir des perspectives d’avenir crédibles

Transparence des rôles de chacun

– Qui doit faire quoi et pourquoi

PROXIMITÉ

Proximité des collaborateurs avec leur travail

– Fiche de poste claire et à jour
– Résultats de ce qu’ils ont fait
– Se reconnaître dans leur travail, être en phase avec eux-mêmes

Proximité du management avec les collaborateurs

– communiquer
– déléguer

ENTHOUSIASME

Coopérative collective

Pour lutter contre le manque d’enthousiasme :
– prendre en compte les valeurs des collaborateurs et ne pas chercher à imposer systématiquement celles de l’entreprise
– donner des signes de reconnaissance
– susciter confiance et convivialité : comme l’a montré la récente étude de Google, ce qui compte le plus pour qu’une équipe soit efficace et productive, c’est la « sécurité psychologique » (cf Projet Aristote).

Ajustement mutuel

– Laisser aux managers de proximité la possibilié de mettre du jeu dans les rouages de l’organisation
– Donner de l’autonomie aux collaborateurs

La performance sociale n’est pas que l’affaire de l’employeur mais aussi celle des collaborateurs ! En effet, les collaborateurs doivent se sentir concernés car il s’agit pour eux d’accroître leur bien-être. Pour cela, le collaborateur doit en amont bien réfléchir à son projet professionnel. Plus il sera motivé, plus il va s’autodéterminer et développer par lui-même des connaissances adéquates qui le rendent autonome. Et en découle le fait que le travailleur est reconnu et monte en estime de soi, du coup son capital bien-être augmente.

Nos outils de gestion du personnel : suivi et évaluation, recrutement, communication interne, classement des infos relatives aux salariés… http://www.remarkable.fr/boutique/Gestion_du_personnel.cfm

Entretien Professionnel obligatoire : comment mettre en adéquation les besoins de l’entreprise avec ceux des salariés ?

classeur_entretien_pro_V2Avec cette nouvelle loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale, vous vous dites forcément « encore une obligation ! ». Alors avec l’entretien professionnel obligatoire, comment mettre en adéquation les besoins de l’entreprise avec ceux des salariés ?

Le bon côté de cet entretien, c’est qu’il va permettre aux responsables et aux collaborateurs de se projeter dans un avenir commun alliant épanouissement personnel et réussite collective. Finalement, c’est un bon moyen de prendre du recul sur le quotidien et l’opérationnel pour essayer de mettre en adéquation le parcours individuel des salariés et les projets collectifs de l’entreprise. Le responsable va avoir un rôle d’accompagnateur dans lequel il va étudier les souhaits d’évolution professionnel et définir les projets et besoins de formation sur du long terme.

Quels cas pratiques pour l’entretien professionnel obligatoire ?

« J’ai des employés saisonniers, je ne sais pas quel doit être le contenu de l’entretien professionnel obligatoire ? »
Préparez bien vos entretiens en amont en vous posant les bonnes questions : quel peut être le besoin en formation pour mes saisonniers ? Souvenez-vous également que faire un entretien avec votre saisonnier n’implique en aucun cas que vous deviez le ré-embaucher la saison suivante.

« Je suis responsable d’une petite sandwicherie et je n’ai aucune idée du type de formation que je peux proposer à mes salariés ? »
Dans les métiers de la restauration, il est très important d’être au fait des dernières normes d’hygiène et de traçabilité (méthode HACCP), et ce, quelque soit la grandeur de votre établissement.

Enfin, soyez persuadé que la notion de « sécurité psychologique » au travail qui est un élément déterminant pour la productivité est aussi amenée par la confiance et l’écoute mutuelle : ça tombe bien, c’est ce que l’entretien professionnel obligatoire implique !

Pour vous accompagner dans cette démarche, nous avons conçu un kit entretien professionnel.