Dirigeants : comment détecter le Burnout et l’éviter ?

exposition au BurnoutEn tant que dirigeant de PME, vous êtes particulièrement exposé au risque d’épuisement professionnel, c’est en étant informé que vous pourrez détecter les signes annonciateurs du burnout et l’éviter pour votre bien et celui de votre entreprise !

Dirigeant : une population à risque

Les dirigeants cumulent 4 facteurs qui augmentent les risques :

  1. Stress
  2. Surcharge de travail
  3. Incertitude sur son avenir à court terme
  4. Solitude

Les chefs d’entreprises constituent donc clairement une population à risque. En effet, le burnout touche des personnes autonomes, entreprenantes, investies, qui ont un idéal de soi élevé et pour qui le travail a beaucoup de sens.

Les signes annonciateurs de l’épuisement professionnel ou burnout

Le syndrome d’épuisement professionnel (ou burnout) est un ensemble de réactions qui suivent immédiatement des situations de stress professionnel chronique dans lesquelles la dimension de l’engagement est prédominante.

Il se caractérise par 3 dimensions :

  • l’épuisement émotionnel : sentiment d’être vidé,
  • la dépersonnalisation ou le cynisme : insensibilité au monde environnant, déshumanisation de la relation à l’autre (les usagers, clients ou patients deviennent des objets), vision négative des autres et du travail,
  • le sentiment de non-accomplissement personnel au travail : sentiment de ne pas parvenir à répondre correctement aux attentes de l’entourage, dépréciation de ses résultats, sentiment de gâchis…

Parmi les symptômes d’un épuisement qui guette, une qualité de sommeil dégradée et une irritabilité, non sans risque pour les petites entreprises.

Vous êtes un des piliers de votre entreprise, soyez vigilant

Souvenez-vous que dans les PME, bien souvent l’activité repose beaucoup sur le dirigeant, la pérennité de l’entreprise dépend donc en grande partie de l’état physique et mental du dirigeant, qui peut d’ailleurs se propager rapidement aux salariés du fait de leur proximité.

Le facteur le plus prégnant dans un syndrome d’épuisement au travail est celui associé à la surcharge de travail. Vous voulez en faire un maximum pour votre entreprise et c’est bien légitime, mais pensez vraiment à garder un équilibre avec votre sphère privée : elle est indéniablement aussi importante pour votre équilibre psychologique. Il faut veiller à ses ressources intérieures, c’est-à-dire savoir prendre du temps pour soi, pour sa famille, ses amis.

Consulter le guide pour prévenir le syndrome de l’épuisement professionnel : http://www.inrs.fr/header/presse/cp-burnout.html

Facebooktwitterpinterestlinkedinmailby feather

Cette information n'est pas exhaustive. Demandez-nous toute la documentation par téléphone au 04 67 59 12 81.
Découvrez le catalogue en ligne des produits indispensables pour vous mettre en règle des obligations légales des entreprises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *